Archive pour ''

 dans L’histoire deCe qui suit dévoile des moments clés d 235px-MadameBovary03

magnify-clip dans L’histoire deCe qui suit dévoile des moments clés d

Le mariage d’Emma et de Charles.

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Après avoir suivi ses études dans un lycée de province et à la faculté de Rouen, Charles Bovary s’établit comme officier de santé et se marie à une riche veuve suite aux instances de sa mère. Mais il découvre bientôt que celle-ci ne possède en aucun cas autant de biens qu’elle le prétendait. Ne pouvant supporter le choc lié à cette découverte, elle meurt quelques temps après. À la mort de celle-ci, Charles épouse une jeune femme, Emma Rouault, élevée dans un couvent, vivant à la ferme avec son père (un riche fermier, patient du jeune médecin). Emma se laisse séduire par Charles et se marie avec lui. Fascinée par ses lectures romantiques et nourrissant une vision exagérément lyrique de l’existence, elle rêve d’une vie qui correspondrait à ses désirs de jeune fille grâce à son mariage.

En réalité, sa vie en couple est étroite et sans relief, son mari ne répond pas à ses attentes d’une vie pleine de péripéties et rythmée par la passion. Le bal chez le Marquis d’Andervilliers, à la Vaubyessard, où elle et son mari sont invités, marque un tournant dans sa vie en lui laissant entrevoir un monde luxueux, faste et mouvementé dont elle rêve depuis son plus jeune âge. Cette soirée nourrira son imagination de chimères extravagantes pour le reste de sa vie.

Désabusée par le retour brutal à la réalité, celle d’une vie étouffante et ennuyeuse qu’elle mène avec son mari, Emma tombe malade (maladie nerveuse plus psychologique que physique). Pour qu’elle se rétablisse, qu’elle change d’air, Charles décide de déménager avec elle dans un bourg plus grand : Yonville-l’Abbaye. Si elle se rétablit, Emma n’en reste pas moins écœurée par son mari qui répond de moins en moins à ses attentes et qui ne s’en rend pas compte. Elle va penser trouver son bonheur avec un amant. Ainsi a-t-elle une aventure avec un riche propriétaire d’un domaine agricole, Rodolphe Boulanger, qui s’en lassera vite, effrayé par l’engouement de la jeune femme. Puis, après avoir cherché en vain du réconfort dans la religion, elle a une deuxième aventure avec un clerc de notaire : Léon Dupuis, dont elle était tombée amoureuse lorsqu’elle était encore fidèle à son mari et qu’elle avait ensuite perdu de vue. Après avoir fait d’énormes dépenses pour ses deux amants et pour elle, Emma se retrouve criblée de dettes.

Ne trouvant d’aide ni auprès des ses anciens amants ni auprès de ses voisins et ne voulant pas que son mari apprenne ses aventures passées, Emma se suicide à l’arsenic emprunté chez le pharmacien du bourg, Homais. Son mari, en découvrant les lettres échangées avec ses amants, meurt de chagrin ; sa fille Berthe, croyant le voir endormi sur un banc, le pousse et se rend compte, lorsqu’il tombe par terre, qu’il est mort. La dernière page du roman explique que ce seul enfant qu’eut le couple est envoyé, après la mort de ses parents, chez sa grand-mère paternelle. À la mort de cette dernière, elle s’en va chez une tante très pauvre qui la fait travailler dans une filature de coton pour gagner sa vie…

entre16et17 |
"H.E.L.P." |
chateaudelahille |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | secrets entre amies
| CYBERCLASS
| Le journal d'une Diab'Less